Aller au contenu

Enfants sans identité : Mon interpellation du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères

Pour donner des suites concrètes à l’adoption du rapport « enfants sans identité » par la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, j’ai interpelé le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, le 7 octobre 2020.

Avec ma collègue députée Aina KURIC, nous avons adressé vingt-trois recommandations très concrètes au gouvernement et au parlement.

Elles demandent tout d’abord à la France d’être exemplaire en contribuant à donner une identité légale à tous les enfants présents sur son territoire. Si la très grande majorité des enfants en dispose aujourd’hui, certains demeurent toutefois sans identité sur le sol français. Il s’agit d’enfants isolés au cœur de la forêt guyanaise et de mineurs étrangers qui arrivent en métropole et à Mayotte.

Mon message au Ministre :

Et la réponse de Monsieur LE DRIAN :