Aller au contenu

Le plan de relance du tourisme des députés socialistes

Au-delà de son poids dans l’économie française, le tourisme est consubstantiel à l’histoire et à la culture de notre nation. C’est aujourd’hui l’un de ses secteurs les plus touchés par la crise.
Pour que vive le tourisme, Hervé SAULIGNAC, député de l’Ardèche, Boris VALLAUD, député des Landes ont formulé au nom des députés socialistes et apparentés 34 propositions fortes, concrètes et à la hauteur d’un enjeu sans précédent dans l’histoire du tourisme français.

1 Indiquer au plus tôt aux professionnels les conditions envisagées de la reprise de l’activité touristique

2 Annulation des impôts et cotisations du 15 mars au 31 décembre 2020

3 Annulation des taxes, redevances et impôts locaux au titre de l’année 2020 (avec compensation aux collectivités)

4 Prolonger les mesures en faveur de l’activité partielle jusqu’au 15 mars 2021
5 Elargir les conditions d’accès au fonds de solidarité pour les entreprises jusqu’à 30 salariés

6 Permettre aux chambres d’hôtes d’être exonérées de TVA

7 Pour les les communes, renoncer à appeler la redevance d’occupation du domaine public et faciliter l’extension provisoire de cette occupation

8 Instaurer un plan d’urgence pour les saisonniers

9 Assouplir les conditions de vente à emporter

10 Créer un « chèque tourisme » pour aider les Français les plus pauvres à partir en vacances

11 Déplafonner le montant maximal journalier autorisé pour les Chèques déjeuner et titres restaurants jusqu’au 31 mars 2021

12 Harmoniser le régime d’exonération sociale applicable à tous les clients de l’Agence Nationale des Chèques Vacances

13 Calculer, pour les gites, chambres d’hôtes et meublés de Tourisme, l’impôt sur le revenu après déduction d’un abattement forfaitaire pour tenir compte des charges d’exploitation

14 Annuler la taxe sur l’audiovisuel pour les établissements d’hébergement touristique

15 Relancer les voyages scolaires

16 Orienter les actions des comités d’entreprise vers des initiatives qui favorisent exclusivement une consommation locale et nationale

17 Soutenir les Offices de Tourisme fragilisés par la crise

18 Mettre en oeuvre un plan d’accompagnement du Tourisme social et solidaire

19 Création d’un fonds d’amortissement des charges reportées (FACRe) pour atténuation de ce qui est dû par les acteurs du tourisme. Il sera alimenté par les Compagnies d’assurance et par une Taxation des entreprises type Booking, Expédia, Airbnb…

20 Accès au dispositif des chèques vacances pour les indépendants, artisans et retraités via leurs caisses de retraites

21 Relancer un dispositif d’emplois aidés en direction du secteur cafetiers, des hôteliers, des restaurateurs et des discothécaires

22 Inciter à la consommation locale à travers l’ensemble des titres spéciaux de paiement (titres restaurants, chèques culture, chèques vacances, chèques cadeaux…)

23 Extension à 10 ans du prêt garanti par l’Etat

24 Opération « séniors en voyage » afin de dynamiser la période du hors saison

25 Mise en oeuvre par les professionnels du tourisme volontaires d’un dispositif de remboursement des frais de péage (Opération « viens chez nous, on lève la barrière »)

26 Instauration d’un fonds spécial d’indemnisation des bailleurs en période de crise sanitaire pour annulation de loyers

27 Plan de relance à l’échelle européenne pour le tourisme français, notamment au bénéfice du tourisme de demain

28 Soutenir toutes les initiatives engageant les territoires et leurs acteurs touristiques dans la diversification de leurs activités tributaires du changement climatique

29 Accélérer l’accessibilité des espaces touristiques à toutes les populations, dont les séniors, les familles, les jeunes et les personnes en situation de handicap

30 Conforter les moyens de transports collectifs et propres à destination des régions, des départements et des lieux d’accueils

31 Mettre en place un véritable statut de saisonnier du tourisme pour aller vers une dé-précarisation des emplois

32 Repenser l’attractivité nationale pour mieux répartir les flux touristiques

33 Accompagner les mutations dans l’hébergement touristique local en incitant les résidents secondaires à revendre leur bien

34 Favoriser la création d’un “AirBnB France” dont la vocation sera d’impliquer, avec un haut niveau d’exigence, les résidents permanents des sites touristiques dans l’accueil des clientèles