Aller au contenu

Nous demandons la transparence sur le nombre de décès du COVID

5 mai 2020

Chaque soir, le directeur général de la santé égrène le triste bilan des victimes du coronavirus en France.

Toutefois, chaque soir, il est des statistiques dont on ne parle pas : les décès survenus à domicile et ceux frappant les personnels soignants. Les chiffres annoncés officiellement comptabilisent uniquement les décès enregistrés à l’’hôpital et partiellement dans les établissements médico-sociaux.

Pourtant, l’’INSEE nous indique que la mortalité a tragiquement progressé, de près de 10 % en mars, et que le nombre de décès à domicile serait considérable : selon une enquête réalisée par un syndicat de médecins généralistes, il pourrait s’établir à 9 000. Autrement dit, le nombre de décès officiellement répertoriés serait sous-estimé de 38 %.

Hervé Saulignac, député de l’Ardèche, a demandé au gouvernement de faire la transparence sur le nombre de morts parmi les premières lignes que constituent les personnels soignants et Français décédés à domicile. Le Ministre de la Santé nous a promis que le chiffres de morts à domicile sera connu en juin.

Cécile Untermaier, députée de Saone-et-Loire, a également demandé au nom des députés socialistes et apparentés dans un courrier au Premier ministre la transparence sur le nombre de décès dans les EHPAD.
A l’heure où nous devons nous interroger sur le déconfinement, il est plus urgent que jamais d’avoir l’exacte mesure de la situation sanitaire, au niveau national comme dans la proximité.