Aller au contenu

La réforme des Trésoreries porte une atteinte grave aux services publics

Lundi 23 septembre 2019, j’étais aux côtés des agents des finances publiques en grève pour exprimer leur « ras le bol » vis-à-vis du gouvernement : réforme de la fonction publique, baisse des effectifs et surtout réforme de l’implantation territoriale des finances publiques (notamment des trésoreries).

  • Sur le principe, le “nouveau réseau de proximité” des finances publiques se traduit par une augmentation des “points de contact” sur le territoire à travers les maisons “France service” qui regrouperont un ensemble de services publics.
  • Dans les faits, cette augmentation des points de contact est un trompe-l’œil. Le “nouveau réseau de proximité” représente en réalité un recul massif des services publics dans un contexte de baisse du nombre d’agents publics au sein des finances publiques à travers un démantèlement massif des trésoreries.

Avec cette reforme, comme l’a rappelé Jean-Louis Bricout, député de l’Aisne lors des questions d’actualité, le gouvernement porte une atteinte grave aux services publics. Il n’envisage que le tout numérique sans se soucier de nos territoires les plus ruraux et fragiles.

Voir la question d’actualité :